STREET RULES

#

La dégueulasserie du jour : Kanye West

  • Publié par Elies le 02/10/2015
degueulasserie-kanye-west - 2
Ce fut un weekend particulièrement riche que celui des Grammy Awards. Nombre d’artistes ont été récompensés, des concerts assez dingues ont eu lieu, tout ça pour célébrer une seule et unique chose : la musique. Pourtant ces quelques jours de fêtes nous laissent un goût amer. Celui d’un fruit pourri, un truc si infect qu’on en viendrait à se rincer la bouche à l’ammoniac.
Après mûre réflexion nous avons trouvé d’où venait le problème, source de tant de malaise. Son nom vous le connaissez tous : Kanye West. D’aussi loin qu’on se souvienne, aucun Homme n’a autant démontré son génie et sa connerie en même temps. Vous l’aurez compris, cette dégueulasserie est une dédicace à l’œuvre de cet individu que l’on dit artiste, désormais réputé pour ses faux pas plus que par son (indéniable) talent.

Comme nous en avons parlé ici il y a eu ce premier fait d’arme, durant le concert de Big Sean. Alors même qu’il faisait partie des surprises du show, Monsieur West s’est permis une intervention des plus remarquées en menaçant Nike. Logique me direz-vous, après tout les boss de Portland n’ont fait que lui offrir quelques millions pour une paire dont lui-même n’a jamais créé le design. Nous aussi on aurait le seum à sa place donc on va être indulgent. C’est vrai qu’adidas le laisse prendre les commandes et on sait à quel point il peut être créatif quand il s’y met.
C’est alors qu’Internet s’est invité à la fête. Yeezy 750 Boost, ainsi se nomme l’infâme rejeton du Ye. Premièrement on s’est dit que menacer Nike était stupide puis on a vu ça, pour finalement comprendre qu’engager Kanye en tant que designer l’était encore plus. Non mais sérieusement, est-il encore possible en 2015 de payer 350$ pour un sample ? Et en plus un sample dégueu ? Clairement adidas nous avait habitué à beaucoup mieux avec ses collabs. Le comble est qu’une seconde paire serait en chemin. Alors ce sera quoi cette fois, le modèle final ? Entuber ses fans, le voilà le talent 2.0.

degueulasserie-kanye-west - 3

C’est donc un sentiment d’inachevé qui, à nos yeux, résume cette chaussure. Comme si Yeezy avait confondu minimalisme et simplicité. Ces perforations au niveau de la toe-box, combinées à un strap grossier sont autant de détails cheap pour une sneaker destinée à repousser les limites du streetwear haut de gamme. Nul doute que la paire s’écoulera en un claquement de doigts, n’empêche que dépenser autant pour un bout de suede ça pique.
Mais si seulement notre déception s’arrêtait à ces menaces ou à cette collaboration ratée. Malheureusement tout va par trois dans ce bas monde. Voilà donc la dernière frasque du Ye. Vous avez tous en mémoire son intervention durant les MTV Video Music Awards, celle où il se plaint de la non-récompense de Beyoncé au profit de Taylor Swift. Et bien le bonhomme a réitéré ! Oui oui, il est remonté sur scène, cette fois durant la remise de prix de Beck. Une tentative cependant avortée, Kanye feintant une vanne en retournant à son siège. Ce que l’on ne sait pas c’est que durant une interview suivant la cérémonie, il a une fois de plus affirmé que Be devait gagner le prix et donc, Beck avait le devoir de lui refiler son trophée s’il était un véritable artiste. Clairement les mots nous manquent. Il serait facile de qualifier Yeezus d’abruti ou de mégalomane gerbant mais nous valons mieux que ça.

Les medias ne cessent de rappeler combien Kanye West repousse les limites de tout et n’importe quoi et en fait, ils ont raison. La preuve, jamais avant lui nous n’avions consacré une dégueulasserie à un être vivant. C’est donc avec une infinie gratitude que nous concluons cet article. Merci Kanye de nous donner tant de matière. Merci pour ce cirque quotidien. Enfin, merci pour cette connerie sans borne.