Le Top 5 des pires rap des stars de la NBA

glen-davis-

La NBA a repris ses droits ce matin, et j’vais encore devoir m’enfiler des bidons de café pour voir les matches en direct pendant la nuit. Alors pour rendre hommage à cette véritable passion qui est mienne depuis que je suis mioche, j’ai décidé de rentre « hommage » aux joueurs qui se sont essayé (pour le plus grand mal de nos oreilles) au rap. Ils sont nombreux ces bougres à avoir taté du micro, très certainement encouragés par les lèches culs qui leur diraient même « Mais oui fonce, t’as du talent mec » si ils voulaient s’essayer au K-1.

Donc voici un petit classement on ne peut plus personnel de ces véritables FAILS que sont les raps des joueurs NBA…

 

1-Carlos BOOZER (Chicago BULLS)

La différence entre BOOZER et LOOSER? Quoi, deux lettres? Non, trop facile. Un transfert à Chicago? Mouais… ça aurait pu être la bonne réponse, bien joué……….

La réponse est un rap en featuring avec Twista, un gusse dont l’idée de génie a été de prendre le blaze d’un sandwich au KFC:

 

-Kobe BRYANT (Los Angeles LAKERS)

Kobe a tout gagné: MVP, champion NBA etc etc…, Kobe a planté 81 points contre les Raptors, Kobe a une des plus belles sneakers signature par NIKE, Kobe vit à Los Angeles, Kobe est riche. Très riche. Kobe squatte le lit de la MILF ultime que chacun aimerait se taper… Bref, Kobe a ce genre de vie dont tu rêves toi (et moi aussi hein…) le smicard qui se gèle les raisins en attendant son RER pour aller au taf. Oui mais voilà ce moment gênant où le flow de Tyra BANKS sur ce morceau, pourtant digne d’un bêtisier de la Nouvelle Star malgré l’abus d’Auto-Tunes, est meilleur que celui de Kobe. De quoi te remonter le moral. Enfin j’espère…

 

-Glen DAVIS (Orlando MAGIC)

On ne peut pas enlever à Big Baby son coté showman sur un terrain de basket. Très aimé des fans de Boston, puis d’Orlando, l’est-il autant par les fans de musique? La réponse est évidente: NON.

Ce qui va suivre mérite sa place de numéro uno dans le panthéon des pires bouses musicales. Tout y est: musique issue d’une compil Dance Machine volume 15 (les trentenaires savent de quoi je parle…), auto-tune jusqu’à la nausée, refrain de gogole… Bref, tout y est. Ah ça, pour s’enfiler des burgers et des pizzas à longueur de journée le Glen DAVIS est très fort pour ça hein! Mais pour pondre un rap de qualité y a plus personne!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

-Tony PARKER (San Antonio SPURS)

Le pauvre a tellement mangé à cause de son rap que je ne vais pas en rajouter… Oh et puis merde, allons-y! Parlons déjà de la cover de son album: regard vénère, casquette à l’envers, débardeur blanc et ceinture blanche qui dépasse, tu mets une Ford FOCUS tunée à mort avec en arrière plan le parking glauque d’un supermarché du Nord Pas-de-Calais et j’te jure qu’on crierait pas au scandale si il était suivi par les caméras de Confessions intimes.

Et le rap, enfin ce qui est censé en être un, bah… je sais pas moi, tiens par exemple: « engagé j’ai la vibe, le pur style« ; « mon flow ricoche, rap est mon job« . Non mec, ton job c’est de jouer au basket et tu le fais très bien. Oublie le rap!

 

-Baron DAVIS (sans club)

On termine avec The cherry on the cake. C’est pas un rap, c’est juste une vidéo épique. Oui, épique.

Baron DAVIS, 2 fois All-Star quand même, dirigé par Emmanuelle CHRIQUI (qui joue la meuf de Eric dans Entourage) en short et marcel ultra courts qui se trémousse en roller sur un terrain de basket. Ambiance disco cool, à l’ancienne, et performance car la vidéo a été réalisée en un seul coup. Pas de coupe, pas de plan intermédiaire. Que dalle. Où on découvre alors que Baron DAVIS est un pro du roller… C’est le genre de vidéos tombée du ciel si jamais Baron DAVIS s’amuse à jouer du trash talk!

 

0 Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

%d blogueurs aiment cette page :
Advertisement