STREET RULES

#

La dégueulasserie du jour : Le WOPS! de Fafi à Toulouse est finalement annulé!

La dégueulasserie du jour - Le WOPS! de Fafi à Toulouse est finalement annulé!
La dégueulasserie du jour concerne le WOPS!, le festival toulousain initiée par la street artiste Fafi. Alors qu’hier encore, nous vous annoncions la tenue de la seconde édition du WOPS!,  nous avons appris finalement que cette édition 2016 n’aura finalement pas lieu. L’organisation du festival l’a confirmé ce matin via un communiqué sur sa page Facebook et avec un visuel qui traduit leur tristesse et leur déception ainsi que la notre.

 

Les raisons invoquées pour cette annulation sont principalement le désintérêt  à la fois de la municipalité toulousaine  et des grandes institutions pour ce magnifique projet qui avait véritablement rencontré un succès auprès du public. Nous nous étions félicités du récent intérêt de la ville toulousaine pour  les cultures urbaines via des projets  comme le Mai des Cultures Urbaines devenu depuis Rose Béton (le festival se tiendra cet été) et le WOPS!. Mais il semble que nous nous étions trompés et que nous avions sans doute parlé trop vite!

 

 

Quel dommage et quel gâchis pour les toulousains car Toulouse rate une occasion de renouer avec une partie de son patrimoine puisqu’ elle a enfanté de nombreux artistes reconnu à l’échelle internationale. D’ailleurs, la particularité de cette scène toulousaine du street art est qu’elle a permis à des femmes d’éclore dans un milieu à forte majorité masculin.

 

Le WOPS! est un authentique évènement populaire de 7 à 77 ans, un projet à l’image de la ville qui se veut à la fois jeune et dynamique! Cette annulation reflète le conservatisme, le manque de courage et d’audace de la ville en matière de politique culturelle. En tant que Toulousain, cette annulation est une preuve supplémentaire que ma ville ne pouvait remporter la victoire en tant que capitale européenne de la culture en 2013.

 

Enfin, je voulais à titre personnelle remercier, soutenir et saluer Fafi et Marianne, les deux têtes pensantes à  l’initiative de ce fabuleux projet ainsi que toutes les équipes car cette édition 2016 ne laissait présager que du bon avec des noms comme Brodinski, Mouloud Achour, Cassius, Mademoiselle Kat….

 

On espère juste que le WOPS! reviendra en 2017 plus grand et plus fort. Comme le dit le morceau de A Tribe Called Quest (R.I.P Phife Dawg), Can I Kick It qui samplait le Walk On Wild Side de Lou Reed: Yes We Can! Des solutions excitent  comme peut-être une campagne de crowdfunding?

 

En attendant, We keep to Walking On The Pink Side!