STREET RULES

#

Brian Anderson « Voir mon dessin sur ma collection avec Nike SB, c’est dingue ! »

  • Publié par Mourad le 01/12/2017

nike - sb - brian - anderson - 6

L’année 2017 commence sur les chapeaux de roue pour Brian ANDERSON qui signe une collection capsule des plus magnifiques pour Nike SB qui sera disponible ici dès le 19 janvier.

En effet, le skateur pro new-yorkais s’est vu offrir l’honneur de sortir sa propre ligne après avoir envoyé un dessin à des potes bossant chez Nike, preuve que le culot paye toujours. C’est ce qu’il nous détaille dans cet entretien réalisé hier pendant lequel on lui a posé tout un tas de questions. Ouvrez le rideau:

nike - sb - brian - anderson - 5

Street Rules: Salut Brian, tu peux te présenter en quelques mots ?
Brian Anderson: Salut, je suis Brian Anderson, j’habite à New-York dans le Queens et je suis skateur professionnel depuis 20 ans.

SR: Peux-tu nous parler de l’évolution du lien entre la mode et le monde du skate ?
BA: Le skate est devenu de plus en plus populaire depuis ces 5 dernières années, et de plus en plus de marques de mode utilisent cette imagerie « jeune » dans leurs créations. Ceci est très certainement dû au style que nous avons nous les skateurs car dans le skate on customise très souvent nos vêtements, nos planches, on adapte nos baskets, on fait tout soi-même, on se construit notre propre style et c’est ce qui intrigue le monde de la mode. C’est pourquoi, je pense, que le skate et la mode se portent un intérêt mutuel et c’est bien car cela apporte du fun, et on apprend l’un de l’autre.

« La broderie de mon dessin du logo Nike SB était tellement bien faite que j’en revenais pas quand j’avais les premiers samples des jerseys sous les yeux »

 

SR: Justement, peux-tu nous dire comment est née cette collaboration entre Nike SB et toi ?
BA:  Tout ça a commencé par un dessin, et au fait que j’ai toujours aimé porter des maillots de hockey. qui est la pièce principale de cette collection entre Nike SB et moi. J’ai donc envoyé ce dessin à Nike et ils ont vraiment aimé ! On a donc au fur et à mesure ajouté des pièces à la collection, notamment une sneaker qui est de la même couleur qu’un des maillots, puis une veste, des lunettes de soleil, un hoodie… Donc oui, tout a vraiment commencé par ce dessin que j’ai fait et grâce au fait que j’ai des potes qui bossent chez Nike, ça s’est enchainé avec des réunions au siège de Nike où on parlait notamment du sizing, et on a passé l’année à finaliser et créer cette collection. C’était fun, les gens chez Nike sont vraiment cools et bossent dur, et ça a donné cette collection telle que je l’ai exactement imaginée.

nike - sb - brian - anderson - 4

SR: Quelle était ta sensation quand t’as vu ton dessin remplacer le logo officiel de Nike sur ta collection ?
BA: C’est une très bonne question. C’était très cool ! C’était comme sortir un livre ou une chanson, c’était dingue. La broderie de mon dessin du logo Nike SB était tellement bien faite que j’en revenais pas quand j’avais les premiers samples des jerseys sous les yeux. J’étais tellement content que ce projet se concrétise exactement comme je l’imaginais après avoir réalisé tellement de projets avec des marques qui n’ont jamais vu le jour car les produits étaient bâclés ou étaient très mal coupés. Donc oui, quand j’ai eu le premier jersey entre les mains j’étais très fier, très excité, et vraiment inspiré pour avancer dans cette direction.

SR: C’est donc le début de plusieurs collections entre Nike SB et toi ?
BA: On verra, en tous cas j’aimerais beaucoup. Je continue à dessiner, et je continuerai à leur soumettre des dessins pour voir si on peut en produire. On continue à s’échanger des idées, on verra donc ce que l’avenir nous  réserve mais oui, j’aimerais beaucoup.

nike - sb - brian - anderson - 3

SR: T’as parlé des maillots de hockey, mais quelle est l’inspiration derrière la tête de tigre ?
BA: C’est très obscur… En grandissant j’ai toujours vu cette sorte de gueule rugissante sur les maillots de sport des lycées américains, donc oui ça vient de là. Et puis aucune équipe de la NHL n’a une tête de tigre en guise de logo, j’ai donc trouvé que ça allait bien.

SR: Et donc quelle est ton équipe préférée de hockey ?
BA: Je ne regarde pas le hockey (rires) mais si je devais en choisir une ce serait les Détroit Red Wings car ils ont le meilleur maillot (rires).

« Je trouve ça marrant de skater avec des paires super limitées que tout le monde veut et les défoncer »

 

SR: T’as déja skaté à Paris ?
BA: Ouais, plusieurs fois, j’ai adoré. C’est facile, il y a plein de bons spots comme le métro par exemple. Ça fait longtemps que je ne suis pas venu mais oui, je suis venu 4 ou 5 fois déjà.

SR: Pour finir, es-tu un sneakerhead ?
BA: Quand j’étais gosse, je ridais une paire par mois. Je les défonçais tellement en skatant que je n’ai jamais pu les collectionner. Mais depuis que je suis chez Nike je reçois tellement de paires gratos… Parfois j’en met de coté pour ne jamais les porter, pour les garder clean, mais c’est aussi marrant de skater avec des paires super limitées que tout le monde veut et les défoncer. Mais oui, même si il y en a certaines que je garde, je suis plutôt du genre à m’en débarrasser en les donnant à des potes ou en déposant les paires avec lesquelles je skate mais qui sont encore dans un bon état dans des skate shops ou dans des skate parks pour les filer aux gosses qui n’ont pas forcément les moyens de s’en payer. Donc j’en garde certaines, et j’en donne d’autres. Je pense que c’est un bon équilibre.

SR: Merci Brian et à bientôt sur Paris.
BA: Merci à toi et oui, vivement Paris !

nike - sb - brian - anderson - 2 nike - sb - brian - anderson nike - sb - brian - anderson - 1nike - sb - brian - anderson -