Recap photos: Quai 54 2014, World Streetball Championship

quai54-1

Hammadoun Sidibé, le créateur du Quai54 avait prévenu, après un an d’absence, le tournoi reviendrait encore plus fort cette année et on peut le rassurer, la promesse a été tenue haut la main !

Souvent auto-proclamé meilleur tournoi de streetball au monde, l’affiche avait de quoi faire trembler le Trocadéro et vaciller la Tour Eiffel avec entre autres Mokobé à l’animation, des minis concerts remarqués de Mobb Deep, French Montana et Tyga. On oubliera rapidement par contre le passage de Kaaris qui a à priori rencontré des problèmes de son et s’est arrêté après une chanson avant de partir sous les huées.

Mais on attendait surtout Scottie Pippen, la légende des Chicago Bulls et celui qui de ses propres mots « voulait venir depuis plus de 5 ans » Carmelo Anthony, l’actuel (ou probable futur ex) joueur des Knicks de New York. Il faut noter l’énorme dispo de ces deux monstres du Basket US. Aussi bien samedi que dimanche, ils se sont laissés prendre au jeu avec un monde vraiment impressionnant -encore plus dimanche- en assistant chacun à leur tour à des matchs, des exhibitions et concours de danse avant de se transformer en juges le temps d’un concours de dunks qui a élevé le niveau vers les sommets.

Et ce en grande partie grâce à l’énorme casting international réuni sous les yeux d’un certain Moustapha Souko (pour les plus anciens). J’ai pu entendre ou lire que l’ambiance n’a pas été à la hauteur du niveau des dunkers, je serais personnellement
moins sévère ! Le public moins connaisseur du dimanche en est certainement la cause, le dimanche, il faut se montrer -et montrer ses fakes-.
Car oui, ils avaient mis la gomme, emmenés par un parrain de luxe en la personne de Kadour Ziani, on en a pris plein les yeux. Guy Dupuy a bien essayé d’aller chercher un nouveau sacre, il n’a pas pu lutter malgré un niveau dingue face à Rafal « Lipek » Lipinski qui a tranquillement dunké au dessus de Kadour Ziani, lui même debout sur une chaise…
Après ça, disons-le ouvertement, y’a plus de respect !

Sans oublier l’énorme shoot du milieu de terrain d’une journaliste de Confessions de Sportifs qui a mis le feu à un public déjà cramé par un soleil de plomb.

Quant au jeu, l’équipe « Hoodmix » a gagné contre les favoris de « La Relève » à la suite d’une finale haletante diffusée en streaming sur le site de l’Equipe. Beaucoup de joueurs pro avaient fait le déplacement, mais au final ce n’est pas ce qui importe au Quai54 comme le rappelle partout le slogan « Bring your game, not your name ».

Maintenant il va falloir faire plus fort l’année prochaine et ça ne s’annonce pas facile, pourra t-on enfin voir Michael Jordan himself mettre en avant Jordan Brand sur le Quai54 ?!

quai54-2 quai54-3 quai54-4 quai54-5 quai54-6 quai54-7 quai54-8 quai54-9 quai54-10 quai54-11 quai54-12 quai54-13 quai54-14 quai54-15 quai54-16 quai54-17 quai54-18 quai54-19 quai54-20

%d blogueurs aiment cette page :